top of page
Rechercher

Les animations entreprise : pas au goût de tout le monde ?

Dernière mise à jour : 11 mars


team building

Le souci du bien-être dans les entreprises a mis les team buildings au goût du jour. D’ailleurs, on ne sait plus toujours s’il s’agit de souder les équipes (team building) ou d’offrir un moment pour échapper au stress d’une vie professionnelle surchargée (activité de détente). Cependant, ce phénomène semble aussi agacer certaines personnes, en particulier les jeunes générations dans les petites entreprises agiles.


Bien que la qualité de vie au travail soit un sujet important pour tout le monde, la façon de l’améliorer est parfois critiquée. En particulier, les instants de convivialité ne servent-ils pas à éviter des mesures plus douloureuses mais plus impactantes, comme les revalorisations salariales ou la remise en cause des méthodes managériales ?


les animations de séminaires au coeur des critiques


Les animations de séminaires au cœur des critiques

Voici quelques critiques que les organisateurs d’animations en entreprise peuvent essuyer.


Certaines personnes reprochent aux team buildings leur côté faussement facultatif. En effet, la participation à ces événements peut créer de la pression dans certaines entreprises : des salariés témoignent de favoritisme envers les personnes participant aux événements, qui jouent le jeu de la convivialité, jusqu’à développer des relations personnelles plus que professionnelles sur leur lieu de travail. La rupture de la barrière entre sphère professionnelle et personnelle se fait de plus en plus courante, surtout depuis l’avènement du télétravail.


Cette rupture a des effets négatifs tel que l’attache émotionnelle forte que les personnes entretiennent avec leur équipe, jusqu’à refuser de la quitter lorsque le poste ne convient plus. Les relations hiérarchiques peuvent aussi être perturbées. Sans compter les « afterworks », en dehors du temps de travail, auxquels certains se sentent obligés de participer. Mais ce lien personnel a également des effets positifs. En effet, partager un bon moment avec ses collègues pendant les heures de travail peut être une source de bonne ambiance dans l’équipe, résoudre les conflits ou bien les éviter en donnant l’opportunité aux salariés d’avoir une meilleure communication entre eux. L’attachement entre les personnes facilite aussi les collaborations transverses, la circulation informelle de l’information.


Un autre reproche envers les team buildings est le temps qu’ils prennent. En effet, la plupart des teams buildings se déroulent sur la période de travail ou au cours de séminaires. Pour les nombreuses populations qui ne comptabilisent pas leur temps de travail quotidien, et doivent avant tout tenir des objectifs, le temps passé en teambuilding est du temps « en plus » pendant lequel la pile des tâches à faire ne diminue pas. Du point de vue de l’entreprise, le temps consacré au teambuilding est autant de temps rémunéré qui détourne les salariés de leur production immédiate, une perte de temps de travail pour du divertissement. Elle oublie alors qu’une équipe reposée est beaucoup plus efficace qu'une équipe effectuant un marathon sans pause. En cours de séminaire, se détendre permet aux équipes d’être plus productives pendant les moments de réunion ou de formation.


Autre point : les activités proposées dans les teams buildings peuvent mettre mal à l’aise certains collaborateurs. Certaines activités ne sont pas très inclusives comme celles qui demandent des compétences particulières (tournois, activités sportives, ...)


atelier durable dans un champ


Nos solutions pour des ateliers durables

On le voit, l’organisateur de teambuilding doit manœuvrer finement pour convenir à tous et promouvoir un bon esprit.


A The GreenLab, nous proposons des animations de séminaire transgénérationnelles et inclusives où tout le monde se sent à l’aise pour participer et profiter de ce moment. Ainsi il n’y a pas d’esprit de compétition entre les participants mais seulement du partage et de l’entre-aide ce qui permet de renforcer la cohésion d’équipe. Ainsi cela peut permettre à des équipes d’avoir une meilleure dynamique et des rapports plus harmonieux entre eux. Si on parle de bénéfices directs pour le salarié, cela peut lui permettre de mieux vivre son temps en entreprise. Pour l’entreprise, cela garantit des salariés plus motivés et plus efficaces qui développent moins de conflits entre eux, voire des salarié fidélisés dans un marché du travail où les tensions sont fortes. Le team building peut également être un lieu de rencontre entre des salariés de différentes horizons ou secteurs.


De plus, nos ateliers à The GreenLab permettent de développer la créativité des salariés ainsi que la minutie, la patience et le partage. En effet partager une plante avec un collègue lors d’un atelier kokedama ou terrarium peut amener à tisser des liens entre collègues mais surtout diminuer l’individualisme. S’occuper d’une plante sur le long terme peut être une expérience qui développe des « soft skills » comme la constance. Cela permet également d’avoir une activité déstressante à faire régulièrement tout en responsabilisant les individus. En effet s’occuper d’une plante nécessaire certaines compétences que les participants pourront développer avec nous ou par eux même à la suite de notre activité. Remettre les mains à la terre, se responsabiliser par rapport à son bilan carbone, c’est enfin une manière de se déstresser face à la pression écologique.

Comments


bottom of page